Ostéopathie et nourrisson


ostéopathie et bébé / dimanche, mars 27th, 2011

Au cours de la période intra utérine, le fœtus est soumis à de nombreuses contraintes.
Le corps du fœtus, est en effet un contenu en expansion permanente par rapport a son contenant. Les différents obstacles sur le chemin de croissance sont donc importants.
Ainsi, une grossesse, si elle est gémellaire n’aura pas les mêmes conséquences sur le fœtus. Il devra donc adapter sa position dans l’utérus pour se faire une place et parfois même pour ne pas en changer.
Ces différents facteurs favorisent « les dysfonctions somatiques ostéopathiques » de la vie intra fœtale, auxquelles vont s’ajouter l’accouchement.

La naissance, c’est l’instant où nous quittons un milieu très confortable pour être projeté au dehors.
Cette naissance s’accompagne de contractions utérines, qui agissent par vagues de poussées successives, ceci pouvant entraîner des déformations craniennes si la progression est stoppée.
Plus l’accouchement est long (+ de 8h), plus le foetus est soumis a ces pressions auxquelles s’ajoutent celles dues aux différents instrumentations( forceps, ventouses).

En résumé, il est conseillé de consulter un ostéopathe si:
-le travail a été long mais aussi trop rapide
-le bébé s’est présenté par la face ou en siège
-il y a eu utilisation d’instruments( forceps, ventouses, spatules)
-l’accouchement a été déclenché
-il y a eu une césarienne
-le test d’APGAR est inférieur a 10

Les signes d’appels pouvant justifier une consultation d’ostéopathie:
-pleurs fréquents
-Régurgitations
-Bébé nerveux, probleme de sommeil
-Déformation cranienne.

L’ostéopathe s’applique à chercher les tensions qui peuvent gêner le bébé.

Le traitement ostéopathique est doux, il se fait dans le but d’un relâchement des tensions.

 Virgina Montel Ostéopathe D.O

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *